Actualités

descente sauvage

déambulations les 13, 14 & 15 août 2020

tous les soirs vers 20h, performances finales le 13 au Parc des Buttes Chaumont, le 14 aux colonnes de Buren et le 15 au Parc de Belleville

 D’après « L’Après-midi d’un Faune » de Nijinski, Descente sauvage est une prise de possession de l’espace public par une horde de faunes ; une mythologie urbaine 

1912, Nijinski crée l’Après-midi d’un faune à Paris. 

Plus de cent ans plus tard, ce faune s’est transmis, comme reproduit. Il s’est démultiplié. Et pourtant, il demeure toujours inaccessible, comme si on avait construit une réserve artistique. 

Et si ces faunes s’échappaient, se répandaient dans la ville comme une descente sauvage. 

Imaginez, un faune allongé dans le recoin d’une rue, assis à une terrasse, sur un banc… puis 3 faunes derrière la vitrine d’une boutique, 5 faunes sur la place de la République et enfin 8 faunes qui se réunissent à la tombée du jour sur l’herbe d’un parc de la ville. La musique de Debussy retentit et ensemble, ces faunes apparaissent, se déploient et dansent. 

Ce faune qui ne dérange rien et déplace tout. Une mythologie urbaine prend corps ! 

Olivier Dubois 

 

projet réalisé avec le soutien de la Ville de Paris et de la Drac IDF dans le cadre du « mois d’août de la culture »

captation « souls »

création 2013

Réalisation vidéo : Tommy Pascal

Production : Les films Jack Fébus

« Par la mort, j’affirme mon vivant.
Une lente et écrasante traversée… celle de nos âmes. Annonciatrices de mon vivant – animateur et déjà révélateur de ma mort.
Souls est peut-être une longue danse macabre, à moins que ce ne soit celle d’une organisation secrète : celle du destin, de la fatalité … du déterminisme ?
Cette mort comme âme du monde. »

Olivier Dubois

documentaire Auguri

Produit par Les films Jack Fébus

Réalisé par Tommy Pascal

En 2016, Olivier Dubois crée « Auguri », le dernier volet de sa trilogie Étude critique pour un trompe l’œil. En sept années, quatre pièces composent cette trilogie: Révolution (2009), Rouge (2011), Tragédie (2012) / AUGURI (2016).

Pendant cette période de confinement, COD vous propose de (re)découvrir cette pièce à travers le documentaire réalisé par Tommy Pascal et produit par Les films Jacks Fébus.

-COD

covid-19

En raison des mesures prises par le gouvernement, les représentations de « Pour sortir au jour » au Théâtre du Monfort des 3, 4 et 5 avril ainsi que le 11 avril au Belgrade Dance Festival sont annulées. Nos activités de transmission, en particulier « Envers et Face à tous » sont également suspendues.

Nous espérons pouvoir vous informer rapidement de l’éventuel report de ces dates. En attendant, nous souhaitons manifester notre solidarité et notre soutien à tous les acteurs du milieu culturel et artistique français et international.

-COD

En tournée

Pour sortir au jour

les 3, 4 et 5 avril 2020 au Monfort Théâtre à Paris

Représentations annulées suite aux mesures prises par le gouvernement liées au Covid-19.

représentation du 11 avril au Belgrade Dance festival reportée au 26 septembre 2020

Pour ce spectacle, Olivier Dubois se présente seul sur le plateau. Sans artifice ni plan de repli, le chorégraphe et danseur se prête avec humour à un jeu qui pourrait tour à tour prendre la forme d’un tribunal ou d’un peep-show, voire d’une dissection

Nouvelle Création

Tropismes

Nouvelle création d’Olivier Dubois, Tropismes constitue le troisième volet du projet mené par le chorégraphe autour de La divine comédie. Portée par l’élan d’un irrépressible désir de vie, la pièce se déploie comme un ballroom durant deux heures avec une intensité constante et produit une véritable électrisation de l’espace.

NOUVELLE PRODUCTION DU CCN – BALLET DE LORRAINE

COME OUT

première le 13 novembre 2019

& le 14, le 15 et le 17 novembre 2019

« L’enfant terrible » de la danse contemporaine se confronte à la musique hypnotique de Steve Reich. Une autre façon d’écouter la danse et de regarder la musique.

Les mémoires d'un seigneur

En tournée

Les mémoires d’un seigneur

le 1er novembre à la Biennale de Cali en Colombie

Pour sa première rencontre avec le public colombien, Olivier Dubois présentera à la Biennale de la danse de Cali la pièce « Mémoires d’un Seigneur » interprétée par Rémi Richaud accompagné de 40 danseurs amateurs de la ville.

Olivier Dubois, artiste associé au Théâtre Paul Éluard de Bezons!

Sur les deux prochaines saisons au Théâtre Paul Eluard (TPE) de Bezons, scène conventionnée d’intérêt national Art et Création – danse, Olivier Dubois investira les espaces pour y danser et pour mener des projets de grande envergure avec des danseurs amateurs ! 

Mon Élue Noire - Sacre #2 2015 0livier Dubois

Mon élue noire – Sacre #2 & à nos faunes

le 23 & 24 mai 2019 à 20h00 • Musée d’Orsay

en lien avec l’exposition « Le modèle noir »

En décembre 2014,  Sacre 2 voit le jour avec cette fois la danseuse et chorégraphe Germaine Acogny, « l’élue noire » mythique de Maurice Béjart, qui ne l’a jamais dansé. C’est à cette reine de soixante-dix ans qu’Olivier Dubois a offert ce nouveau Sacre, puisant dans la force et la profondeur de l’âme africaine une nouvelle vision de l’oeuvre.

 

Nouvelle Création d’Olivier Dubois

AUDITION

du 18 au 21 mai • ADC

-Audition-

Nouvelle création

Production Ballet Junior de Genève

« C’est une dissertation vivante autour de la petite anatomie de l’audition qui est proposée.
A leurs cœurs battants, à leurs corps vaillants, l’approche désincarnée, déshumanisée d’une rencontre 2.0 .
A ne plus toucher, ne plus rencontrer. »
A ne plus rencontrer, ne plus aimer ?

Olivier Dubois

Performance

Le corps aimant

30 mars • MUCEM • Marseille
En partenariat avec Sciences Po Aix Master 1 Politiques culturelles et mécénat

Performance participative conduite par des interprètes de la Compagnie dans différents espaces du musée. Une performance dansée, un envahissement poétique de l’espace urbain par la puissance sourde des corps enlacés. Se regarder, s’approcher, s’embrasser, s’étreindre, se porter, se saisir puis se quitter… DANSER !
Les participants interviendront de manière aléatoire en duo dans l’espace du Mucem, avant de se rassembler au sein d’un grand slow qui sera dansé toutes les heures, transformant le musée en immense piste de danse.